sport collectif paris

Panam décroche sa place en Eurochallenge

En ce dernier week-end aoûtien, en tant que championnes de France, l’équipe s’est déplacée en terres madrilènes pour disputer les premiers matchs internationaux de son histoire face à deux clubs espagnols : les locales de CDE Floorball El Valle et les championnes d’Espagne de Club Unihockey-Floorball Leganés.

Panam vs El valle : 1 – 11
Nous n’avons pas fait le poids face à des espagnoles plus rapides et plus techniques. Nous avons tout de même su profiter de la seule erreur de la défense madrilène pour ouvrir notre conteur international, et pas par n’importe qui : une de nos nouvelles joueuses très prometteuse, Sophie, qui n’a qu’un 1 de floorball ! Chapeau l’artiste !

Leganes vs Panam : 3-2
Match plus accroché que la veille, nous ouvron le score en deuxième période mais ne parvenons pas à conserver l’avantage et laissont les espagnoles prendre deux buts d’avance en très peu de temps. Une seule faute d’inattention, de relachement suffit pour que les espagnoles prennent la tête. La réduction du score à une minute de la fin offre une fin de match haletante, mais pas assez pour faire plier la gardienne adverse, laissant l’équipe avec beaucoup de regrets.

Panam vs El valle : 0 – 12
Alors que nous pensions pouvoir réduire le score par rapport à la 1ère rencontre, l’équipe d’El valle a augmenté son niveau de jeu et le match dans les jambes du matin pour Panam s’est largement fait ressentir. L’équipe a montré une belle combativité tout de même mais cela n’a pas suffit pour trouver le chemin du filet adverse.

Leganes vs Panam : 7-1
Aïe aïe aïe. C’est un peu la douche froide lorsqu’on prend 4 buts dans le 1er tiers. Que s’est-il passé entre la veille où nous collions au score et ce match ci…Un 4ème match en moins de 48h surement, mais aussi un niveau de jeu beaucoup plus impressionnant des espagnoles comparé au match aller. Panam a tout donné et fini par marquer en fin de match, mais la technique des joueuses adversaires nous aura bel et bien mis en difficulté.

Malgré ces défaites, l’équipe est restée ultra soudée toute la durée du tournoi ce qui a rendu l’ambiance magique. Cet Eurochallenge restera gravé dans nos têtes et nous permet d’appréhender la rentrée avec encore plus de motivation, d’enthousiasme et d’envie de partager encore de très bons moments ensemble.

 

 

Rouen – Panam La revanche

ROUEN FC – PANAM UNITED 1-2 (10 mars 2018)

Deux semaines après leur victoire contre Amiens, les parisiennes se déplaçaient en Normandie pour affronter les rouennaises ce samedi 10 mars 2018. Le match aller, disputé en terres franciliennes, s’était soldé par une défaite logique 4-2. Les panamettes avaient donc à cœur de rendre la pareille à leurs hôtes en les battant devant leur public.

Comme chaque match entre ces deux équipes il fût engagé physiquement et plaisant à regarder. Après une mise en route tranquille, sur une action, Panam appuie sur l’accélérateur et ouvre le score par l’intermédiaire d’Annabelle Simonetti, suite à un une-deux avec Charlène Moulin (12’44″, Rouen 0 – Panam United 1). Les jaune et noir laissent la balle au rouennaises, ce qui semble perturber ces dernières qui ne peuvent plus utiliser leur arme favorite (véritable ADN de ce club!) : la louche dans le dos de la défense. Les parisiennes ont les occasions mais ne convertissent pas, avec très peu de tirs cadrés. Malgré le score de 1-0 dans le premier tiers-temps, l’équipe semble maîtriser son match même si les rouennaises sont redoutables en contre-attaque. Dans le deuxième tiers-temps les franciliennes connaissent un véritable passage à vide et font le dos rond en défense, bien aidées par leur goalie Aure Pecout qui s’interpose parfaitement à chaque incursion rouennaise. Les attaquantes ne se trouvent plus et se montrent peu dangereuses devant le but de Marine Delabarre. Malgré tout, Paris résiste dans ce tiers largement en faveur des normandes poussées par un public en feu ! Le dernier tiers du match est stressant pour les coachs parisiens et les contacts plus rugueux entre les joueuses, ce qui a pousse les arbitres à intervenir en accordant une pénalité de 2 minutes à Elodie Racine pour coup de crosse (46’40″). Le boxplay parisien est en place et les rouennaises se font sanctionner à leur tour de 2 minutes de pénalités sur une contre attaque en solitaire de Simonetti (Lydie Marie, coup de crosse, 47’20″). Les équipes se retrouvent donc à 4 contre 4 pendant plus de 1 minute puis Paris se retrouve en powerplay pendant quelques secondes, sans trouver la faille. Mais à force de concéder des actions, ce qui devait arriver arriva avec l’égalisation de Anne Paloume d’une déviation sur un tir de la défenseuse Jessica Poupion  (52’06″, Rouen 1 – Panam United 1).  Les panamettes ne veulent pas laisser échapper la victoire et repassent devant avec un nouveau but d’Annabelle Simonetti sur une passe d’Elodie Racine (54’06″, Rouen 1 – Panam United 2).  Rouen ne veut pas abdiquer et donne tout dans ces dernières minutes, mais les parisiennes tiennent bon et le score ne changera plus jusqu’au coup de sifflet final. Les panamettes repartent donc avec les deux points de la victoire face à des rouennaises redoutables dans un match où les gardiennes ont eu peu de travail mais ont réalisé des arrêts décisifs (12 arrêts Paris vs 13 Rouen).

Il faudra régler la mire pour les attaquantes parisiennes qui affronteront l’ogre lyonnais dans 3 semaines. L’objectif : finir en tête du championnat pour éviter leurs adversaires du jour en demi-finale.

Point stats :

-Ce nouveau doublé permet à la centre parisienne, Annabelle Simonetti (par ailleurs élue femme du match pour son équipe) de devenir la meilleure pointeuse de Panam United, avec 5 buts et 6 passes décisives en 6 matchs cette saison.

-A noter les 50èmes matchs pour Panam United de la capitaine Lolita Rivé et de Annabelle Simonetti. Elles n’ont loupé que 2 matchs depuis la création du club, et celle du championnat en 2011/2012 #assiduité.

CM