sport collectif paris

Une victoire pour le moral

LYON FC 2 – PANAM UNITED 0 -7 (8 AVRIL 2018)

Dernier match de la saison régulière entre le LFC 2 et Panam United, deux équipes qualifiées pour les play offs.
Le match aller s’était soldé par une nette victoire des parisiennes 9 – 0 (et 41 arrêts pour la gardienne d’alors : Zuzana Kandrikova) à Paris en novembre.

Suite à leur non-match de la veille, les Panamettes sont très motivées pour ce match sans enjeux comptable. Il faut quand même attendre le quart d’heure de jeu pour l’ouverture du score par l’infatigable Annabelle Simonetti, assistée d’Elodie Racine ( LFC 2 – Panam 0-1, 14’05 »). A peine une minute plus tard, Sophie Javoy, jeune recrue parisienne, casse à elle seule le bloc lyonnais et marque de près (LFC 2 – Panam 0-2, 15’10 »). Les lyonnaises se ressaisissent et ferment le jeu pour stopper l’hémorragie. Mais on n’arrête pas Annabelle Simonetti comme ça! L’attaquante parisienne profite d’une passe précise d’Anna K Browne pour alourdir la marque ( LFC 2 – Panam 0-3, 25’55 »). Les parisiennes poussent mais ne parviennent plus à se trouver en attaque, malgré 4 minutes en supériorité numérique (Astrid-Maria Husemann, 36’28 » pour crosse haute et 38’37 », Estelle Auge pour surnombre) précédées par une minute en infériorité (Simonetti, 35’08 », coup de crosse). Les parisiennes restent très sereines en défense grâce notamment à la grosse prestation d’une autre recrue : Viktoria Gunnarsson. Le deuxième tiers se termine sur le score de 3-0 en faveur des parisiennes, qui en veulent toujours plus. Les jaunes et noires vont donner un coup d’accélérateur en début de troisième tiers avec pas moins de trois buts en moins de deux minutes : Annabelle Simonetti assistée d’Elodie Racine ( LFC 2 – Panam 0-4, 42’39 »), Elodie Racine sur une passe de sa capitaine Lolita Rivé ( LFC 2 – Panam 0-5, 43’40 ») et premier but en carrière pour Olivia Alessandrini assistée d’Annabelle Simonetti ( LFC 2 – Panam 0-6, 44’29 »). Ce score de 6 – 0 reflète un peu mieux la physionomie du match, avec la nette domination parisienne sur de courageuses lyonnaises. C’est Anna K Browne qui clôt la marque toute seule ( LFC 2 – Panam 0-7, 57’36 »). Les arbitres accorderont un pénalty peu évident à l’équipe lyonnaise en toute fin de match pour une faute d’Anna K Browne (59’41 »). Cette fois Aure Pecout arrête le tir et valide sa nouvelle « cleansheet » (4ième en tout) pour sa première saison en tant que goalie!

La saison régulière se termine donc comme elle avait commencée : par une victoire nette sur LFC 2. Maintenant, place à la demi-finale contre Rouen les 5 et 6 mai, dans un match (aller-retour) qui s’annonce palpitant avec l’issue incertaine!

sport collectif paris

Les Pirates à l’abordage

LYON FC 1 – PANAM UNITED 4 -1 (7 AVRIL 2018)

Pour ce dernier weekend de saison régulière féminine, match au sommet entre Lyon FC 1, leader du championnat, et Panam United, deuxième avec un match en moins. Lors du match aller disputé dans la capitale, l’équipe locale avait pris l’ascendant et remporté la rencontre 4-3. Les pirates du Rhône avaient donc à cœur de remettre les pendules à l’heure devant leur public, ce match se disputant dans la capitale des Gaules. Ce « classique » du floorball féminin français revêtait un gros enjeux : l’équipe vainqueur finirait première du championnat et affronterait un adversaire plus abordable (Lyon 2) que Rouen, véritable épouvantail, troisième du championnat. A noter : l’absence sur blessure de la meilleure buteuse/passeuse/pointeuse de la saison dernière côté Lyon : Pauline Meneust.

Les parisiennes ont du mal à rentrer dans le match et à se montrer réellement tranchantes, mais le début du match est équilibré, avec une possession lyonnaise malgré des occasions parisiennes plus franches (5 arrêts pour la gardiennes lyonnaise, Lucie Thevenet contre uniquement 2 pour son homologue parisienne Aure Pecout). On se dirige vers un premier tiers vierge, mais les arbitres en décident autrement en accordant un pénalty (généreux) suite à une main involontaire d’Olivia Allessandrini (19’52 »), transformé par Stéphanie Hélot-Gérard (LFC 1 – Panam 1-0). La réaction des Panamettes n’a pas lieu, elles prennent l’eau au début du deuxième tiers. Sur un renvoi rapidement joué, la gardienne du LFC Lucie Thevenet profite de l’inexpérience parisienne pour faire expulser Juliette Roubaud pour deux minutes (22’06 », distance incorrecte). Les lyonnaises ne se font pas prier et sur un décalage initié par Christel Lévrier, Florence Thevenet marque de près (LFC 1 – Panam 2-0, 22’35 »). Moins de deux minutes plus tard, sur un bully en zone défensive mal négocié par Panam, Zuzana Kandrikova enfonce le clou d’un tir de loin (LFC 1 – Panam 3-0, 24’19 »). Les lyonnaises, galvanisées par cette entame de deuxième tiers, pressent plus haut et prennent à la gorge des parisiennes assommées qui ne trouvent pas de solution dans ce tiers. Alors qu’il faut une victoire pour les parisiennes pour espérer éviter Rouen FC en demi-finale, tout est tenté dans le troisième tiers. Encore une fois cette saison, la lumière est venue d’Annabelle Simonetti (LFC 1 – Panam 3-1, 53’41 »), les parisiennes poussent et manquent plusieurs balles de 3-2 dans les minutes qui suivent. Mais c’est finalement Lyon qui clôturera la marque avec un but en cage vide de Chrystelle Poullaouëc (LFC 1 – Panam 4-1).

Les parisiennes n’ont pas su montrer grand chose dans cette rencontre et sont déjà tournées vers le lendemain pour montrer leur réaction avec la rencontre matinale contre le LFC 2.

Cette défaite, combinée à la victoire de Rouen sur Amiens, fige donc les positions de cette fin de championnat :
1 – LFC1
2 – Panam United
3 – Rouen FC
4 – LFC 2
5 – Amiens.
Les affiches des demies finales jouées à Lyon les 5 et 6 mai prochain sont donc connues avec un duel fratricide entre LFC 1 et LFC 2 et Panam United vs Rouen FC.