Bonne année

Nous vous souhaitons à toutes et à tous une merveilleuse année 2018 !

Publicités

PANAM-ROUEN

PANAM-ROUEN 2-4 (6 janvier 2018)

Beaucoup d’enjeux au programme de cette première rencontre : des parisiennes qui veulent clôturer cette phase aller en faisant le plein de victoires pour se mettre dans une position idéale pour les playoffs, et des rouennaises qui veulent se relancer dans la course aux playoffs après un nul frustrant contre Amiens lors de la troisième journée de championnat.

Point indisponibilités : au coup d’envoi c’est l’ancienne gardienne de l’équipe de France, Mélissa Mare-Liversain qui gardera les buts rouennais à cause de la blessure de leur gardienne titulaire, Marine Delabarre. Plusieurs indisponibilités sont a déplorer également côté parisien, avec notamment l’absence de la co-meilleure buteuse du championnat, Linda Kmetova.

Le match débute sur les chapeaux de roue avec le premier but en championnat senior sur contre-attaque pour la toute jeune Hermione Zurcher, sur une passe de sa capitaine, Lucie Liversain-Mare dès la deuxième minute (02’35 », Panam United 0 – 1 Rouen). Pas le temps de célébrer pour les rouennaises (ou de cogiter pour les parisiennes) avec l’égalisation de Charlène Moulin (04’50 », Panam United 1 – 1 Rouen) bien décalée par Annabelle S., qui, avec cette sixième assist de la saison, s’affirme de plus en plus comme la « serial passeuse » de Panam United. Les parisiennes ne sont pas sereines et l’équipe rouennaise ne cesse de faire pression sur la défense des panamettes avec de longues balles envoyées depuis leur camp. C’est d’ailleurs sur une balle mal dégagée côté parisien que Marion Bachelet redonne l’avantage à son équipe ( 17’36 », Panam United 1 – 2 Rouen). L’équipe parisienne a le contrôle de la balle mais ne se montre pas assez dangereuse lors de ce premier tiers très brouillon (seulement 6 arrêts à faire pour la gardienne rouennaise).

Le début du deuxième acte est identique au premier avec une possession parisienne mais une meilleure exploitation de la balle par les rouennaises qui alternent entre jeu long et contre attaques rapides. C’est d’ailleurs sur l’une de ces contre attaques rondement menées qu’elles font le break grâce à Camille Tenière qui ne laisse aucune chance à la gardienne parisienne, Aure Pecout (28’14 », Panam United 1 – 3 Rouen). Panam United tente de réagir mais se précipite et ne parvient pas à se montrer dangereux, malgré des séquences de possession dans la moitié de terrain rouennaise. Fin du deuxième tiers, Panam United 1 – 3 Rouen.

Au troisième tiers, Anna B., héroïne du match contre Lyon 1 en novembre, redonne espoir aux panamettes sur un tir d’abord arrêté par la gardienne rouennaise mais qui lui échappe et franchit la ligne (46’01 », Panam United 2 – 3 Rouen).

L’espoir parisien est rapidement douché par une nouvelle contre-attaque rouennaise qui prend à défaut la défense parisienne (48’40 », Liversain assist Tenière. Panam United 2 – 4 Rouen). Les panamettes ne baissent pas les bras et tentent le tout pour le tout dans les dernières minutes du match, se montrant enfin dangereuses, mais rien n’y fait, la défense et la goalie normandes tiennent bon. (14 arrêts dans le troisième tiers pour Mélissa Mare-Liversain, élue femme du match pour son équipe) !

Le match se solde donc par une première défaite cette saison pour Panam United qui était sur une belle dynamique de 6 victoires de rang. Les championnes de France en titre tombent contre une très belle équipe de Rouen qui s’affirme comme candidate au titre cette saison. La deuxième partie de championnat s’annonce passionnante, avec pas moins de 3 équipes au coude à coude (Lyon 1, 6 pts ; Panam United, 6 pts ; Rouen, 5 pts).

La suite les 27/28 janvier à Amiens avec un match Lyon 1- Rouen qui s’annonce déjà déterminant.

IMG-20180106-WA0014

CM

 

PARIS-AMIENS

PARIS-AMIENS 5-0 (16 décembre 2017)

La troisième journée de championnat offrait un duel entre Panam United et les féminines des Hoplites d’Ambiani. Cette équipe, créée l’an dernier et dérivée des Valkyries (équipe régionale regroupant Amiens, Tourcoing, Wasquehal), ne réussit pas toujours aux franciliennes avec un bilan de 2 victoires, 2 nuls et 7 défaites entre 2012 et 2016, dont la demie finale épique de la saison 2015/2016 remportée aux tirs au but par les Valkyries !

Cependant, depuis ce match traumatisant pour les parisiennes, la tendance s’est inversée, avec 4 victoires pour autant de matchs la saison passée. Ce n’est pourtant pas une équipe de Panam United sereine qui se présente à la Halle des Quatre Chênes ce samedi 16 décembre : elle se souvient des matchs étriqués du début de saison passée, en témoignent les scores : 3-1 à l’aller et 1-0 au retour. De plus, le match contre Lyon 1, pourtant remporté, n’a pas convaincu les observateurs ni les coachs concernant le niveau de jeu proposé par l’équipe championne de France en titre.

C’est donc avec détermination que les parisiennes débutent ce match, malgré le rythme lent et engagé physiquement, qui caractérise toujours les affrontements entre ces deux équipes. Malgré les nombreuses offensives parisiennes, il faut attendre 10’35 » et un décalage de la néo-internationale Clélia B. pour l’expérimentée Elodie R. pour voir évoluer le score de cette partie. Les deux attaquantes de Panam remettent le couvert dans le même ordre à 15’12 » et sont bientôt imitées par l’étincelante Anna B. sur une passe de sa capitaine Lolita R. à 17’45 » pour clôturer le festival offensif de cette première période. En deuxième période, on s’attend donc à un remake des demies finales de la saison passée (9/0, 8/1), mais il n’en n’est rien. Les amiénoises resserrent les lignes en défense, Cathy P., la gardienne, ne laisse plus rien passer (10 arrêts en deuxième période), et les Hoplites restent dangereuses en contre-attaques, pour conclure sur un 0-0 dans ce tiers.

Certainement piquées dans leur orgueil, les parisiennes réagissent de la meilleure des manières dès l’entame du troisième et dernier tiers de ce match, par l’intermédiaire de leur meilleure buteuse, Linda K., qui exploite parfaitement la balle traînant au milieu de la défense picarde sur l’engagement (40’04 »). Le match continue sur un faux rythme, sans réelle occasion de part et d’autre, jusqu’au cinquième but de la partie, avec une nouvelle fois Linda K., servie par la meilleure passeuse de Panam United, Annabelle S. à 53’31 ». Les panamettes ont l’occasion d’alourdir le score en fin de match en bénéficiant d’un surnombre suite à la pénalisation pour deux minutes de l’amiénoise Lucie T. pour jeu sans crosse (56’08 »). Mais, gênées par le positionnement de la défense picarde, elles ne trouvent pas la faille. Le score n’évoluera plus et le match se solde par un 5-0 en faveur des championnes de France, dans un match globalement dominé, avec seulement 6 arrêts à faire pour la gardienne parisienne Aure P.. Il laissera certainement un goût d’inachevé aux parisiennes qui auront marqué 5 fois pour un total de… 32 tirs cadrés.

CM

CHAMPIONNES DE FRANCE

Championnat féminin 2016-2017 : Panam United championnes de France !

Ils sont venus nombreux samedi 20 mai dernier au gymnase Léo Lagrange de Tourcoing pour supporter Panam et assister à cette finale inédite. Anciens coachs, anciennes et nouvelles panamettes, amis, familles, et même des adversaires, tous portaient cet après midi là le maillot jaune et noir.

floorball paris9floorball paris1

Dans le vestiaire parisien l’ambiance est concentrée mais relativement détendue compte tenu de l’enjeu. En effet, Panam United est venu pour gagner le titre, celui qui lui échappe depuis 5 ans…

Panam débute fort et vite car c’est à la 4ème minute du 1er tiers que Linda ouvre le score sur un rebond d’Eda. Pour revoir le but c’est par iciMalgré quelques occasions, Lyon ne parvient pas à s’imposer dans les deux premières périodes.

Mais au début du 3ème tiers temps le match prend une toute autre tournure avec l’égalisation des Lyonnaises puis 30 secondes plus tard le marquage d’un deuxième but. Le LFC prend la tête pour la première fois de la rencontre.

Les parisiennes ne ménagent pas leurs efforts pour recoller au score et mitraillent la goal lyonnaise qui signe l’une de ses plus belles prestations.

A 35 secondes de la fin du match, quand tout semble joué, les coachs Liedes et Debraux sortent leur gardienne et font rentrer une 6ème joueuse. A 13 secondes de la fin, sur une passe levée de Linda, Anna trouve le chemin des filets et permet à Panam d’aller en prolongation. But à revoir iciLes supporters parisiens explosent de joie mais à l’annonce des prolongations qui peuvent se solder par un but en or la salle retient son souffle.

Le match reprend de plus belle et c’est à la 5ème minute qu’Annabelle délivre l’équipe en marquant le but en or sur une assist de Clélia. Les panamettes et leurs supporters exultent de joie : Panam est champion de France ! Le but de la délivrance; à voir ici.

floorball paris10

Le collectif parisien, composé de panamettes de la première heure, de joueuse étrangères qui ont permis d’élever le niveau, mais aussi de toutes nouvelles joueuses dont c’était la 1ere saison, et enfin de coachs dévoués, a réussi à force de travail et d’investissement à remporter le championnat de France.

Merci à toutes les panamettes, nouvelles et plus anciennes, aux coachs et aux supporters qui ont participé à cette belle victoire !

floorball paris6

Rendez vous la saison prochaine !!!

Vive le floorball ! Vive Panam !

 

 

Panam United Floorball en finale !

Championnat féminin 2016-2017 : Panam United en route pour la finale !

Après une fin de saison régulière où Panam n’a concédé qu’une défaite, les joueuses avaient rendez-vous à Lyon ce week end pour affronter le club d’Amiens en demi finales. Les deux rencontres de saison régulière s’étaient soldées par 2 victoires des parisiennes mais avec des scores serrés. De plus, Amiens avait privé les panamettes de finale l’année dernière. Panam avait à cœur d’entamer ces demi-finales de la meilleure des manières. C’est Linda qui ouvre le score à la 17 ème minute du 1 er tiers temps. La suite du match se déroule sans accroc même si la portière Amiénoise ne ménage pas ses efforts pour empêcher les panamettes de marquer. Victoire 9-0 !

panam united floorball salibandy paris

Si le ticket pour la finale est quasiment validé dès le match aller, les parisiennes abordent le match retour avec le plus grand sérieux et enchaînent les buts. Malgré un penalty sifflé contre elles mais arrêté et une infériorité numérique subie, les parisiennes restent solides. Amiens trouve toutefois les filets parisiens et marque son 1er but. Victoire 8-1, Panam rejoint logiquement Lyon 1 pour une finale inédite !

Lors de ces matchs, les joueuses ont montré de très belles choses et une progression collective manifeste. Le travail des coachs Debraux et Liedes et l’investissement des filles ont payé !

Encore 6 semaines pour travailler, s’entraîner, et être fin prêtes pour la finale !

Rendez-vous à Tourcoing le 20 mai pour une finale de choc !

Go Panam !

panam united floorball innebandy paris

Sport collectif paris

Panam prend la tête du championnat

Championnat féminin 2016-2017 : un week-end 100% lyonnais pour Panam United

Samedi 14 janvier : pour ce 3ème tour de championnat féminin, le gymnase Gauguin accueillait une affiche prometteuse, Panam United contre l’équipe 1 du Lyon Floorball Club.

Le match tant attendu approche et l’excitation est palpable. Dans le vestiaire puis pendant l’échauffement l’ambiance est sérieuse et les joueuses déjà concentrées. Les 10 premières minutes du match sont difficiles mais les Panamettes repoussent avec succès les attaques de leurs adversaires. C’est vers la 15ème minute que le but d’Eda permet enfin aux joueuses de souffler et de se relâcher. Le match est maîtrisé par les parisiennes qui doublent la mise. Malgré le but marqué par Lyon pendant le 2ème tiers temps, Paris garde sa sérénité et conforte son avance avant d’éteindre le suspense. Victoire 4-1, les parisiennes exultent !

Sport collectif parisSport collectif paris

Dimanche 15 janvier : pour le premier match de la phase retour, l’équipe 2 du LFC ne ménage pas ses efforts. Essentiellement composée de débutantes l’équipe montre une résistance tenace et ne lâche jamais. Le score 6-0 témoigne de la progression incontestable de Lyon 2 qui avait concédé une défaite bien plus sévère lors de la première rencontre il y a quelques mois. Bonne chance à elles pour la suite du championnat !

Ce week end 100% lyonnais se solde par deux belles victoires et la suite du championnat promet d’être passionnante car les lyonnaises auront à cœur de montrer leur meilleur visage lors du match retour et d’obtenir ainsi leur revanche.

Beaucoup de travail en perspective pour les panamettes afin de continuer sur leur lancée.

Go Panam !

Prochain rendez vous à Besançon les 4 et 5 mars !